Entreprenariat

Être indépendant : 5 choses que je ne veux plus entendre

10/05/2020

< RETOUR AUX ARTICLES

Aujourd’hui, j’avais envie d’épingler quelques idées reçues sur la vie d’indépendant à travers les remarques que je reçois souvent. Cet épisode s’adresse particulièrement à celles et ceux qui souhaiteraient se lancer mais n’oseraient pas à cause de ces fausses idées reçues.

 

« Tu en vis ? »

Oui, et heureusement. Cela fait plus de 4 ans que je travaille à mon compte et comme tout le monde, j’ai besoin d’un salaire. Globalement, mon activité était rentable en 6 mois. Cela ne veut pas dire que je gagnais des millions. Mais j’avais le minimum vital pour vivre et avoir un minimum de vie sociale. Beaucoup pense que se lancer comme indépendant = galérer pendant des années. Avec les bons choix stratégiques et un minimum de travail, il est tout à fait possible de gagner sa vie avec son activité. Et pas après des années de galère.

 

« Et ça va, les impôts ? »

Je suis toujours étonnée qu’on me demande si j’arrive à payer mes impôts. Ceux-ci n’arrivent pas par surprise et sont calculés, de manière à les prévoir. Je fais également des virements anticipés tous les trimestres. Donc oui, ça va les impôts, j’arrive à les payer et je ne m’endette pas pour cela. (Ne rentrons pas le débat sur les taux d’imposition, ce n’est pas la question ici.)

 

« Tu es courageuse ! »

Ça n’a rien de courageux de se lever le matin en sachant que je vais faire quelque chose que j’aime. Oui, j’ai travaillé pour. Mais je ne pense pas que « courageuse » soit le bon adjectif. Je trouve que les vrais courageux, ce sont ceux qui se lèvent chaque matin et font deux heures d’embouteillage pour aller travailler dans un lieu qu’ils détestent.

 

« Tu ne pourrais pas travailler moins ? »

Oui, je pourrais. Et depuis longtemps. Mais travailler 2 heures par jour n’est pas mon objectif. J’ai beaucoup  trop de projets et d’idées que j’ai envie de développer. Et j’aime ce que je fais. Je ne travaille pas toute la journée dans le but de travailler moins un jour. Je travaille toute la journée car je l’ai décidé.

 

« Je connais justement quelqu’un qui cherche un responsable de com’ ! »

Quand j’étais freelance, j’avais constamment des personnes qui me parlaient de leurs connaissances qui cherchaient quelqu’un dans le domaine de la communication. Je n’ai rien contre les recommandations ou la mise en contact. Mais les ¾ du temps, cela n’aboutissait à rien car je savais exactement avec quel type de clientèle je voulais travailler. Aujourd’hui, j’ai beau avoir arrêté cette activité, on continue de vouloir me trouver des clients. C’est très gentil. Mais le plus souvent, ce sont des personnes qui ne sont absolument pas dans ma cible et ne veulent pas apprendre via des formations en ligne.

 

Derrière ces remarques, deux idées reçues se cachent : il est compliqué de gagner sa vie en tant qu’indépendant et il est compliqué de trouver des clients. Ce n’est pas une vérité absolue et ces deux idées reçues ne doivent absolument pas décourager ceux qui souhaiteraient se lancer.

Je vous rassure, il y a heureusement de nombreuses choses que j’adore entendre. Mes deux remarques/questions préférées se trouvent à la fin du podcast 😉

Et vous, quelles sont les remarques/idées reçues que vous entendez par rapport à votre métier ?

————–
Liens cités dans cet épisode :  
Prêt-à-Poster : www.pret-a-poster.com
Ma newsletter « Le break du dimanche » https://jevisdemapassion.com/le-break-du-dimanche/ 
————–
Retrouvez le podcast sur Apple PodcastSpotify & Deezer. Abonnez-vous afin de ne manquer aucun épisode.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

recherche dans les épisodes !

Hey ! As-tu des conseils sur...