Entreprenariat

Je n’ai jamais fait de prospection active, je t’explique comment.

07/06/2020

< RETOUR AUX ARTICLES

 Appeler des entreprises, envoyer des mails avec mon portfolio, demander des rendez-vous, me “vendre”, … Voici des tâches qui ne me parlent pas du tout. Et heureusement… Je n’ai jamais eu besoin d’y avoir recours pour trouver des clients !
A la place, j’ai mis au point un système de prospection passive pour attirer constamment mon public cible vers moi.
J’explique cela en détail dans cet épisode. 

Prospection active VS prospection passive

Il existe deux grands moyens de se faire connaitre. Démarcher directement ses futurs clients, ou au contraire, attirer ses futurs clients vers soi. La prospection active comprend toutes les techniques de démarchages « classiques » comme appeler directement des entreprises, être présent à des salons, distribuer des flyers,…

Ce type de prospection peut en bloquer plus d’un un. Il donne en effet souvent l’impression de « déranger ». C’est ce que j’ai connu également. Quand j’ai lancé mon activité, il me semblait impensable de passer mes journées à appeler des entreprises pour demander des rendez-vous. Je me suis donc naturellement tournée vers la prospection passive afin de créer un système qui m’amenait des clients constamment.

 

La prospection passive en tant que freelance

Je me suis lancée comme indépendante du jour au lendemain. Il a donc vite fallu trouver des solutions. Au lieu de démarcher activement, j’ai décidé de créer une page Facebook et un blog afin de partager mes conseils et astuces. Ce contenu a commencé à bien circuler sur le web et m’a permis de me faire connaitre, petit à petit, par ma future clientèle. Un article m’a même apporté une collaboration de 6 mois avec une agence de marketing d’influence ! Si j’avais voulu garder cette activité de freelance, je pense que j’aurais continué cette stratégie : un réseau social pertinent (ce serait plus LinkedIn aujourd’hui) et un contenu hebdomadaire.

 

La prospection passive en tant qu’entrepreneure

J’ai décidé de ne pas rester «juste » freelance mais de lancer (et vendre) mes propres produits en ligne. Trouver des clients en tant que prestataire de service, c’est une chose. Développer une future entreprise et imaginer de nouveaux concepts, c’est réellement autre chose. Alors que je vivais très bien de mon activité avec 4-5 clients réguliers, je dois désormais faire en sorte d’avoir un maximum de membres et élèves dans mes formations. Cela demande beaucoup plus de visibilité mais aussi beaucoup plus de stratégies. Heureusement, l’effet « boule de neige » du contenu sur le web se fait ressentir. Les articles écrits il y a 3 ans m’apportent du trafic chaque jour. Et le nouveau contenu que je crée chaque semaine se partage très bien sur Instagram.

Concrètement, comment je vends mes formations aujourd’hui ? Tout se fait en ligne, surtout grâce aux e-mails. Mes newsletters et campagnes d’e-mailing sont le levier numéro 1 pour les ventes. Bien sûr, il faut pour cela des inscrits à ma newsletter. Ces inscriptions viennent justement du contenu créé sur les réseaux sociaux et mon podcast.

J’ai donc aujourd’hui un système bien huilé (mais en constante évolution) qui fonctionne en trois étapes :

  • Me faire connaitre sur les réseaux sociaux
  • Démontrer mon expertise avec le marketing de contenu (podcast et article)
  • Vendre avec la newsletter

Avec ce système, j’utilise des techniques que j’aime (la création de contenu et le partage de connaissance) afin d’attirer constamment des nouvelles personnes vers moi.

 

Comment utiliser ce même système ?

Être présent tous les jours sur les réseaux sociaux et créer des podcasts ou articles, cela peut sembler simple et sympa à faire. Il y a pourtant une vraie stratégie à mettre en place afin que cela fonctionne et que vous restiez régulier (la base pour continuer à se faire connaitre). Et surtout, il faut savoir par quoi commencer. Inutile et impossible de tout commencer en même temps.

Afin d’aider les entrepreneurs et indépendants qui désirent attirer constamment de nouveaux clients vers eux, j’ai créé Prêt-à-Poster il y a un an. Ce membership t’apporte chaque mois le contenu que tu dois publier et la stratégie à appliquer pour sortir du lot, développer une communauté en ligne et la convertir en client.

Clique ici pour en savoir plus.

Il est important de se sentir aligné avec les stratégies utilisées dans son activité. Alors, plutôt team prospection passive ou prospection active ?

 

————–
Liens cités dans cet épisode :  
Ma newsletter « Le break du dimanche » https://jevisdemapassion.com/le-break-du-dimanche/ 
Prêt-à-Poster (rejoindre la waiting list) : http://pret-a-poster.com/
————–
Retrouvez le podcast sur Apple PodcastSpotify & Deezer. Abonnez-vous afin de ne manquer aucun épisode.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

recherche dans les épisodes !

Hey ! As-tu des conseils sur...