Entreprenariat

Comment je gagne ma vie sur le web ?

03/03/2020

< RETOUR AUX ARTICLES

Je vais répondre aujourd’hui à une question que je reçois souvent… Mais en fait, de quoi je vis ? Effectivement, ce n’est pas mon contenu et ma présence sur les réseaux sociaux qui paient mes factures directement. Dans cet épisode, je vous explique sans tabou comment fonctionne mon business et je vous partage les différentes manières de vivre de son activité sur le web.

 

Les 3 manières de vivre de son activité sur le web

Avant de parler de mon propre parcours, voici les trois façons principales dont vous pouvez vendre vos produits et services en ligne.

 

Vendre des produits en ligne

Commençons par le plus connu. Impossible de vous passer de l’e-commerce si vous proposez des produits. Même si vous avez un magasin physique ou si vous organisez des pop-up stores, sachez que le public a tendance à regarder les fiches produits avant.

Je ne vais pas développer ce point ici, je pense que tout le monde sait ce qu’est un e-commerce. Si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure, Shopify reste le leader dans le domaine.

 

Vendre des infoproduits

Passons à quelque chose que vous avez l’habitude de voir ici : la vente d’infoproduits. Ce business model a explosé ces dernières années : formations en ligne, memberships, e-books,… Il existe beaucoup d’infoproduits différents et je pense que chaque business peut s’y retrouver.

L’avantage : votre activité est 100% digitalisée. Vous avez uniquement besoin de votre ordinateur, d’une connexion internet et vous pouvez bosser de n’importe où dans le monde. Bon, ça c’est le gros stéréotype. Désolé si je gâche votre rêve, mais vivre à 100% de ses infoproduits, cela ne se fait pas en claquant des doigts !

N’allez pas croire qu’en mettant une formation sur votre site, vous allez en vendre tous les jours sans rien faire. Avec un business orienté vers la vente d’infoproduits demande d’être constamment actif sur le web et de faire grandir sa communauté jour après jour.

 

Vendre des services offline

Si vous ne vendez rien sur le web directement sur le web, vous pouvez bien sûr utiliser quand même les différents outils du webmarketing. Vous devez même ! Il me parait impossible de lancer une nouvelle activité sans un minimum de présence digitale (que ce soit les réseaux sociaux, l’e-mailing ou la publicité payante).

Si vous êtes consultants, coachs, ou avez une autre activité dans le domaine du service, le web doit être une de vos priorités. Même si votre business n’est pas axé dans le domaine du digital, utilisez internet pour prospecter, faire votre promotion et vous faire connaitre de vos futurs clients.

Vous pouvez également utiliser certains outils pour automatiser votre activité. : prise de rendez-vous, facturation, … Même si vous ne vendez pas directement sur le web, celui-ci doit faire partie intégrante de votre activité.

 

Mélanger les trois

Bien sûr, rien ne vous empêche de faire un mix parmi ces trois points. Rien ne vous empêche de faire du coaching en présentiel, tout en proposant des produits en ligne. Ou d’avoir un site e-commerce, tout en proposant des ateliers à côté. L’avantage du web : vous pouvez toucher un maximum de personnes afin de faire ce que vous aimez.

 

 

Retour sur mon parcours

Et dans tout ça, comment je fais ?

Le début de mon activité de freelance

Il y a 4 ans, je me suis lancée comme indépendante du jour au lendemain après deux expériences compliquées comme salariée. J’ai alors proposé tout ce que je savais faire : du webdesign, de la gestion de réseaux sociaux, des campagnes e-mailing,…

Il était hors de question pour moi de prospecter à l’ancienne. J’ai alors lancé mon blog et ma page Facebook afin de partager des conseils et astuces. Rapidement, les partages et le bouche à oreille m’ont amené mes premiers clients. Et pendant un an, j’ai fonctionné comme cela. Je créais du contenu sur le web pour me faire connaitre, je travaillais pour des clients et je leur facturais.

Si j’ai lancé aussi rapidement mon blog en démarrant mon activité, c’est parce que j’en avais déjà un étant ado. Tous les jours, je publiais des articles, des tutos, des fonds d’écran à télécharger, … Et j’adorais ça ! J’avais appris l’HTML/CSS et Photoshop de manière autodidacte. Et quand on me demandait ce que je voulais faire plus tard, la réponse était très claire dans ma tête : je voulais avoir un site avec des tutoriaux, faire du design sur Photoshop, du montage vidéo, …. Bien sûr à l’époque, je ne voyais pas comment monétiser cela ! Et le web n’était pas un métier de toute façon ! (Nous étions dans les années 2000 ;))

 

Les formations en ligne

Après un an d’activité, je découvre un peu par hasard le travail de Melyssa Griffin. Et là j’ai comme une révélation : son business, c’est de la formation en ligne ! Elle a un blog, partage des conseils, comme je le faisais plus jeune. Mais elle génère des revenus en vendant des formations en ligne. Je me renseigne sur ce business model et je découvre qu’aux USA, celui-ci est déjà super développé. Et les stars du métiers génèrent des millions de ventes !

Je n’hésite même pas une seconde et j’investi 997$ dans la formation phare de Melyssa Griffin pour apprendre à lancer ma première formation en ligne. Et j’ai même l’immense chance d’aller jusqu’à Los Angeles pour travailler avec elle sur mon premier lancement. Les ventes se passent, mais ne me permettent pas d’en vivre à 100%.

Pendant trois ans, j’ai donc continué mon activité de freelance tout en travaillant sur mon business en ligne. Avec les demandes des clients, je n’ai pas toujours été constante. Mais mes formations m’ont toujours apporté un certain revenu.

En 2019, mixer les deux est devenu vraiment compliqué. Je n’étais plus motivée pour bosser pour le business des autres. Une seule chose me passionnait vraiment : mes infoproduits et les personnes que je formais dedans. Le problème est que je m’étais fait un petit nom sur Bruxelles. Et l’agenda était constamment plein. Je n’ai jamais eu de problème pour remplir mon planning. Et surtout, cette activité me rapportait environ 10K par mois.

Entre le cœur et la raison, j’ai choisi de faire ce que j’aimais. Ce ne fut pas facile d’arrêter mes collaborations (et la sécurité financière qu’elle m’apportait), mais je m’éclate à nouveau dans ce que je fais chaque jour. Je crée, je partage, et je sais que mon travail a un vrai impact sur les personnes qui suivent mes programmes.

Et puis surtout, je me suis lancée dans le membership. Et cela, nous en parlerons très rapidement !

 

Et maintenant…

Alors du coup, comment je gagne ma vie en 2020 ? C’est très simple :

  • Il y a Prêt-à-Poster, qui fonctionne sous abonnement (30€ par mois)
  • Je propose également des formations en ligne (je dois tout remettre à jour sur le site – je les vends surtout via ma newsletter en ce moment.)

Je n’ai pas encore retrouvé mon chiffre d’affaire d’avant, mais je suis beaucoup plus épanouie.

Au programme également pour 2020 :

  • La création d’un petit produit d’appel (je garde la surprise) à 27€
  • Le lancement d’un gros programme de formation pour créer son membership, en septembre.

J’ai également très envie de créer des templates de site pour les femmes entrepreneures (au final, très peu sont vraiment optimisés pour la conversion) mais un projet à la fois !

La clé pour générer des revenus sur le web : votre communauté ! En partageant du contenu de qualité régulièrement, vous vous créerez une audience fidèle qui achètera ce que vous proposerez, quel que soit la forme.

De votre côté, où en êtes-vous ? Comment utilisez-vous le web dans votre activité ?

Dites-le moi dans les commentaires.

 

————————————-

Liens cités dans cet épisode :

Interview de Noémie Meijer : Comment utiliser son blog pour développer son activité : https://jevisdemapassion.com/interview-de-noemie-meijer-comment-utiliser-son-blog-pour-developper-son-activite/

Le membership « Prêt-à-Poster » : https://pret-a-poster.com/

Ma newsletter « Le break du dimanche » https://jevisdemapassion.com/le-break-du-dimanche/
Retrouvez-moi sur Facebook & Instagram.
————–
Retrouvez le podcast sur Apple PodcastSpotify & Deezer. Abonnez-vous afin de ne manquer aucun épisode.
  1. Fatima dit :

    Bonjour Valentine, merci pour ton article très encourageant, moi je viens de lancer mon activité et toujours à la recherche de mes premiers clients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

recherche dans les épisodes !

Hey ! As-tu des conseils sur...